Médias

 Émissions de BFM sur l’affaire Villemin janvier 2021 

BFM s’est illustrée en 2017 par la publication d’un extrait des cahiers du juge Simon. Le juge évoquait des erreurs de la justice et impliquait en particulier le juge Lambert ; BFM a publié uniquement l’attaque à l’encontre du juge Lambert. Bouleversé par la mise en cause de Murielle Bolle dont il défendait l’innocence, le juge Lambert n’a pas supporté cette attaque violente hors de son contexte, il s’est suicidé.

Concernant l’affaire Grégory, nous avons envoyé sur le conseil d’un avocat qui le connaissait notre livre « Grégory les juges manipulés » à Mr Dominique Rizet qui nous avait été présenté comme une personne intègre. 

Nous avons visionné les deux émissions de BFM consacrées à la relance du dossier. Dans la première émission mi-janvier 2021, après que Me Chastant Morand se soit exprimée, BFM a donné la parole à un prétendu spécialiste qui a dénigré les expertises en stylométrie et l’expertise en écriture impliquant Jacqueline Jacob. Il a expliqué que la graphologie ne valait rien. Me Chastant Morand n’a pas répondu.

 Ingénieur de L’École centrale de Lille, je pense posséder un esprit scientifique. Je suis diplômé de la Société Française de Graphologie et j’ai suivi les cours du GGCF, je revendique que la graphologie et l’expertise en écriture constituent des sciences humaines très pertinentes quand elles sont pratiquées par des professionnels formés. 

J’ai étudié dans mon livre les profils des « experts en écriture » qui sont intervenus dans le dossier Villemin. La plupart étaient non diplômés en graphologie ou non scientifiques. L’un d’entre eux, Alain Buquet, non diplômé de la SFDG, mais docteur ès sciences, procédait par recherche de moindre dissemblance ce qui donne des résultats aberrants. De plus, leur tâche était délicate, car le corbeau savait qu’il y aurait des expertises. Il a imité des écritures et même fabriqué un foulage. 

 À la lumière de ces insuffisances, l’expertise en écriture a été réformée. Des diplômes et une longue pratique sont nécessaires. La graphologue experte en écriture qui est intervenue en 2017, Christine Navarro, est l’une des meilleures expertes en écriture de France. Elle possède toutes les compétences et une expérience hors normes. Son travail peut être discuté par des professionnels de l’écriture sur une base scientifique, mais en aucun cas dénigré par des les affirmations péremptoires d’avocats manipulateurs. S’ils contestent l’expertise, ils n’ont qu’à financer une contre expertise.

 L’intervenant sur BFM n’avait strictement aucune compétence pour s’exprimer et il n’était venu que pour manipuler les téléspectateurs afin de revendiquer l’innocence de Jacqueline Jacob qui n’est même pas mise en accusation. On s’étonne d’ailleurs qu’une innocente se sente visée si elle n’a rien à se reprocher et se défende avant d’être accusée.

Je suis diplômé de la Société Française de Graphologie et j’ai suivi les cours du GGCF, je revendique que la graphologie et l’expertise en écriture constituent des sciences humaines très pertinentes quand elles sont pratiquées par des professionnels formés. 

J’ai étudié dans mon livre les profils des « experts en écriture » qui sont intervenus dans le dossier Villemin. La plupart étaient non diplômés en graphologie ou non scientifiques. L’un d’entre eux, Alain Buquet, non diplômé de la SFDG, mais docteur ès sciences, procédait par recherche de moindre dissemblance ce qui donne des résultats aberrants. De plus, leur tâche était délicate, car le corbeau savait qu’il y aurait des expertises. Il a imité des écritures et même fabriqué un foulage. 

 À la lumière de ces insuffisances, l’expertise en écriture a été réformée. Des diplômes et une longue pratique sont nécessaires. La graphologue experte en écriture qui est intervenue en 2017, Christine Navarro, est l’une des meilleures expertes en écriture de France. Elle possède toutes les compétences et une expérience hors normes. Son travail peut être discuté par des professionnels de l’écriture sur une base scientifique, mais en aucun cas dénigré par des les affirmations péremptoires d’avocats manipulateurs. S’ils contestent l’expertise, ils n’ont qu’à financer une contre expertise.

 L’intervenant sur BFM n’avait strictement aucune compétence pour s’exprimer et il n’était venu que pour manipuler les téléspectateurs afin de revendiquer l’innocence de Jacqueline Jacob qui n’est même pas mise en accusation. On s’étonne d’ailleurs qu’une innocente se sente visée si elle n’a rien à se reprocher et se défende avant d’être accusée.

 Le 31 janvier 2021, BFM a récidivé et franchit une nouvelle étape dans la manipulation de l’opinion. 

 Le meneur du débat était Dominique Rizet qui a reçu mon livre dans lequel j’explique la différence entre graphologie et expertise en écriture ; j’évoque aussi l’effet de halo qui est la mère des erreurs judiciaires ; il consiste à condamner ou à innocenter une personne sur son physique. C’est ainsi qu’aux États-Unis des noirs innocents ont été passés à la chaise électrique et que de belles jeunes femmes blondes ont pu escroquer des dizaines de personnes, voire commettre des meurtres en toute impunité. 

 Mr Dominique Rizet, après avoir écouté les époux Jacob, qui n’avaient strictement rien à exprimer d’autre qu’une plainte lancinante sur leur sort, s’est livré à une critique acerbe de la graphologie sans tenir compte de la différence entre graphologie et expertise en écriture. L’expert qu’il a implicitement attaqué ne peut pas répondre du fait que l’affaire est en cours d’instruction. 

 Dominique Rizet a expliqué que les époux Jacob n’avaient pas une tête d’assassin à la satisfaction des leurs avocats. Sans revendiquer la culpabilité des époux Jacob, nous avons démontré que le cerveau du crime était une femme perverse narcissique phalloïde ; la particularité de ce type d’individu est d’avoir une vie sociale normale, un visage avenant, parfois très beau, donc le fait ne ne pas avoir une tétée d’assassin ne prouve rien. Sébastien Daval qui a tué Alexia n’a pas une tête d’assassin. 

 Dominique Rizet ne s’est pas limité à une manipulation grossière par le verbe. Il a interviewé les époux Jacob chez un de leurs avocats qui n’étaient pas visibles sur l’écran. L’avocat avait placé sur sa commode le portrait d’un monstre qui ressemble étrangement à Bernard Larroche. Ce portrait crée une image subliminale qui ancre dans l’esprit du public la culpabilité de Bernard Larroche. On retrouve là la démarche de FR3 qui avait réalisé une série accusatoire avec un acteur jouant un  homme exécrable.

 Mr Dominique Rizet défend l’innocence des époux Jacob et implicitement la culpabilité de Murielle Bolle et de Bernard Laroche si ce n’est celle de Christine Villemin. Notre propos n’est pas de porter des accusations, mais de défendre des innocents. Nous avons démontré l’innocence des Christine, de Murielle et de Bernard dans notre premier livre. Nous écrivons un second livre qui donnera de nouveaux éléments confirmant en tous points nos revendications. 

Donc, ne vous laissez pas abuser par les médias manipulateurs qui ont poussé Jean-Marie au crime, n’oublions pas qu’ils ont accusé Christine Villemin avec une violence inouïe. Seul, le journal Le Parisien lui a présenté des excuses à ce jour. 

 Concernant les nouvelles expertises ADN, elles ne donneront pas plus de résultats que les précédentes. Les assassins ont écrit les lettres avec des gants et la Vologne a lavé les l’ADN sur les vêtements. Elles semble répondre au fantasme de prouver la culpabilité de Bernard Laroche. On accorde ainsi des mois voire des années d’impunité aux assassins de Grégory de telle sorte qu’ils seront trop âgés pour répondre de leur acte abominable. Quand on se décidera à les envoyer aux assises, il sera trop tard.

 Michel Muller

 

  • Vues: 59