Covid-19-Mensonges et vérité

Mensonges et véritéscliquer ici pour lire un extrait du livre

Présentation du livre Covid-19 Mensonges et vérités

Début 2020, un coronavirus, le SARS CoV-2 a engendré une pandémie qui a touché l’Asie puis l’Europe et enfin l’Amérique du Sud.

D’où vient le virus ? D’un pangolin ? D’un accident de laboratoire ? Une autre hypothèse ?

Les autorités de santé diffusent plusieurs fois par jour des consignes qui diffèrent selon les pays. Quelle est la bonne distance de distanciation : 1 m, 1.5 m, 2 m ?

Le coefficient de contagiosité est-il identique selon le lieu ? Comment le calculer ?

Quels sont les lieux à risque ? Faut-il porter un masque dans le métro ? Sur la plage ?

Comment expliquer que des pays très exposés aient échappé à l’épidémie ? 

La Chloroquine et l’azithromycine ont fait débat depuis 4 mois. Ces médicaments sont-ils efficaces ou inutiles et dangereux ? Comment expliquer que le traitement du Pr Raoult ait été prescrit sur les patients en phase d’aggravation et interdits au début de la maladie ?

L’auteur a analysé la politique de prévention anti pandémie du gouvernement français depuis 20 ans. Il explique les raisons de l’absence de masques FFP2 pour protéger les soignants. 

Des procès contre l’État sont engagés. Quels seront les coupables présumés ? Les arguments que vont utiliser les avocats ?

Ce livre n’est pas un roman, mais un rapport d’audit très documenté. réalisé par Michel Muller de l’Association Audicrim qui a produit le rapport sur l’affaire Grégory. 

Son objectif n’est pas d’influencer le public ou de dénigrer et encore moins de juger, mais de lister les mensonges et les vérités prononcés sur le Covid-19 afin de renseigner les victimes et leurs proches et d’éviter que la France ne soit pas prête lors de la prochaine pandémie. 

Vous pouvez commander dès à présent le livre chez votre libraire favori ou chez Amazon.

Editeur:  Viasocial; Auteur: Michel Muller. ISBN : 978-2-49159801-3. Le livre compte 208 pages. Le prix est de : 13,5 €.

 L'Ebook est disponible sur le site de la FNAC-KOBO.

  • Vues: 5535

La délation sur Tweeter

Si nous évoquons cette affaire sur Audicrim, c'est  qu'une manipulation a été organisée contre Véronique Prudhomme.  Nous savions qu'elle serait attaquée par l'extrème gauche et nous n'avons pas été déçus. Le 2 novembre après-midi une féministe spécialiste dans la vérification des informations qui la dérangent, à la recherche du moindre dérapage a lancé l'assaut pour discréditer Véronique Prudhomme. Elle n'a pas hésité à  tweeter que Véronique prudhomme n'avait jamais travaillé à l'hôpital et que Viasocial n'existait pas. Elle  a accusé les journalistes du Figaro et de Sud Radio de manipuler l'opinion Elle a demandé à ces médias de retimers leurt texters et leur émission et a carémetn exiger la démission d'André Bercoff qui avait intervieuwé Vronique Prudhomme. 

A l'appui de sa revendication, elle a présenté une photo tirée de la fiche linkedin d'une homonyme qui vit et travaille à Lyon. Elle a extrait la photo de cette fiche et l'a placé à coté de celle de notre Véronique Prudhomme. La ressemblance pouvait abuser le néophite, mais quand nous avons analysé les images et mesuré les parametres du visage, les divergences prouvaient la manipulation. Véronique Prudhomme a transmis sa propre fiche Linkedin, et la supercherie a été découveerte. La manipulatrice  aurait pu,  aurait dû s'arrêter là, mais elle a poursuivi en prétendant que Viasocial n'existait pas ! puis que Michel Muller qui avait mis fin à son activité d'entrepreneur individuel depuis 20 ans . Cela n'avait aucun rapport, mais plus c'est gros, plus ça passe. Ensuite, elle a prétendu  que l'éditeur, Mr Muller était marchand de médicaments en s'appuyant sur des éléments repris sur des sites qui pillent Infogrelle et ne sont jamais à jour ! Plutôt que de demander in Kbissur le site du tribunal de commerce de Toulon, elle a consulté le K bis d'Evry ou la société avait été radiée en 2012 et elle a prétendu que cette sociaté n'existait plus et que si elle esxistait, elle vendait des médicament ! En fait la société avait simplement déménagé et la nouvelle adresse figurait suer les mentiosn légales! Ainsi, pour elle un fabricant de médicaments et de produits médicaux  avait fabriqué un rapport bidon avec une fausse attachée hospitalières ! Curieusement,  personne n'a posé cette quesion évidente: "quel est l'intérêt d'un fabricant de médicaments de demander une réduction des soins aux étrangers ? Aucun de ses disciples ne s'est interrogé ce qui montre son emprise sur des personnes qui ont souvent suivi des études supérieures mais sont inféodées à l'extrème gauche. 

Nous avons envoyé le K bis de la société Viasocial et elle a pu constater que notre activité d'éditeur était parfaitement inscrite. La manipulatrice  a perdu toute crédibilité aux yeux de Sud radio mais n'a pas pour autant présenté d'excuses à André Bercoff doint elle avait demandé la démission. 

Elle a poursuivi ses recherches sur internet, à dévoilé les numéros de portable de mon épouse et de ma fille en allant jsuqu'à mette sur la toile une feuille d'information sur ses activités marginales de coaching tout en semblant ne pas voir son activité d'auditrice en qualité qui intervient pour deux organismes de certidfication. Quand un de ses mercenaires lui a proposé de s'attaquer à Audicrim, elle a refusé. Le courage a des limites. Ce genre de personne s'attaque aux faibles, aux gentils, aux naifs, aux hommes surtout, mais craint la justice comme.

Ses qualités d'inverstigatrice sint très liminées. Elle a pensé que mon épouse était ma soeur et confondu son nom de jeune fille avec son nomp d'épouse. Je ne suis pas adepte de twitter et j'ai du créer un compte pour lui demander son adresse afin de l'assigner au pénal. Elle a trouvé suspecte cette nouvelle présence sur tweeter et a insinué que je n'étais pas Michel Muller ! Ensuite elle s'est lancée dans les manoeuvre d'intimidations classiques des féministes d'extrême gauche. Elle a tenté de me faire croire que ma plainte déclencherait des poursuites poir les malversations que le juge ne manquerait pas de découvrir, inversant de façon ultra classique en manipulation de la faute. Une à une je cochait toutes les cases de la manipulation mentale. Cette pauvre femme semble avoir souffert d'un homme qui l'a peut-être abandonné sasn lui payer de pension et avoir construit à partir de son narcissime cabossé un attitude haineuse à l'égard de la gente maculine. Il existe certains critères de perversion pahlloïde qui doivent petre approfondie par notre psychaniste pour conclure. 

 Les tweets qui relevaient de la diffamation ne sont restés que quelques minutes pour éviter des copies d'écran. La difficulté de prouver l'existence des tweets de diffamation tient au fait que cette personne, qui travaille dans la mode le jour, attaque se proies la nuit quand les huissiers n'exercent pas. Pire, dans notre cas, le paroxysme de ses attaques  s'est tenu en plein week-end de la Toussaint entre 20 h et une heure du matin. Impossible de réaliser un constat d'huissier dans de telles conditions. Ce jour là, c'était son anniversaire elle s'est bien défoulée. Elle a bien dérapé aussi.

 L'objectif était de discréditer le travail de Véronique Prudhomme soit par haine contre ses oidées de droite, soit pour plaire à une ancienne ministre qu'elle contacte régulièrement et qui a supprimé le reste à charge du patient concerné par l'A.M.E.

 La suite, vous vous en doutez... Nous avons appliqué nos méthodes d'investigation autrement plus sérieuses que les siennes et constaté qu'elle dispose de plusieurs blogs et associations  dont certaines percoivent des dons. Elle ne communique pas ses coordonnées : ni adresse, ni téléphone, ni courriel, le vide sidéral. Cette personne s'est enfermée dans une bulle en ne laissant aucune possibilité d'une citation directe au pénal. La plainte avec constitution de partie civile est possible mais sans grand intérêt compte tenu des lenteurs de la justice. 

Cette expérience  nous a servi, nous allons mettre en oeuvre un procédé de saisie sans délai des liens et réaliser des constats conformes à la norme. .

Nous ouvrons une enquête sur la diffamation sur tweeter et allons préparer un livre sur le sujet. Les tweets de notre manipulatrice, sa stratégie,  constituent une très bonne base de départ. 

 

  • Vues: 531

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter exclusivement par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
— Pour nous informer d’une affaire que vous souhaiteriez voir traitée. Cette affaire doit être exceptionnelle par sa gravité et son intérêt pour les enseignements que la justice ou les autorités compétentes peuvent en tirer.
— Pour rejoindre notre groupe d’intervention.
— Si vous êtes avocat, pour obtenir notre assistance en matière d’analyse de données dans une affaire de manipulation perverse.

— Si vous êtes un média et si vous souhaitez être informé de la publication de notre rapport sur l'affaire Grégory, contactez nous par courriel ou par téléphone au 06 59 35 36 71

  • Vues: 1650

CGU

ARTICLE 1 : Objet

Les présentes « conditions générales d’utilisation » ont pour objet l’encadrement juridique des modalités de mise à disposition des services du site audicrim.com et leur utilisation par « l’Utilisateur ».

Les conditions générales d’utilisation doivent être acceptées par tout Utilisateur souhaitant accéder au site. Elles constituent le contrat entre le site et l’Utilisateur. L’accès au site par l’Utilisateur signifie son acceptation des présentes conditions générales d’utilisation.

En cas de non-acceptation des conditions générales d’utilisation stipulées dans le présent contrat, l’Utilisateur se doit de renoncer à l’accès des services proposés par le site.

ARTICLE 2 : Définitions

La présente clause a pour objet de définir les différents termes essentiels du contrat :

Utilisateur : ce terme désigne toute personne qui utilise le site ou l’un des services proposés par le site.

Contenu utilisateur : ce sont les données transmises par l’Utilisateur au sein du site.

ARTICLE 3 : accès aux services

Le site est accessible gratuitement en tout lieu à tout utilisateur ayant un accès à Internet.

Tous les frais supportés par l’Utilisateur pour accéder au service (matériel informatique, logiciels, connexion Internet, etc.) sont à sa charge.

Le site met en œuvre tous les moyens mis à sa disposition pour assurer un accès de qualité à ses services. L’obligation étant de moyens, le site ne s’engage pas à atteindre ce résultat.

Tout événement dû à un cas de force majeure ayant pour conséquence un dysfonctionnement du réseau ou du serveur n’engage pas la responsabilité d'audicrim.com.

L’accès aux services du site peut à tout moment faire l’objet d’une interruption, d’une suspension, d’une modification sans préavis pour une maintenance ou pour tout autre cas.

L’Utilisateur s’oblige à ne réclamer aucune indemnisation suite à l’interruption, à la suspension ou à la modification du présent contrat. L’utilisateur a la possibilité de contacter le site par messagerie électronique à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

ARTICLE 4 : Propriété intellectuelle

Les marques, logos, signes, textes et tout autre contenu du site sont l’objet d’une protection par le Code de la propriété intellectuelle et plus particulièrement par le droit d’auteur.

L’Utilisateur doit solliciter l’autorisation préalable du site pour toute reproduction, publication, copie des différents contenus.

L’Utilisateur s’engage à une utilisation des contenus du site dans un cadre strictement privé. Une utilisation à des fins commerciales est strictement interdite sans autorisation du rédacteur du site, Mr Michel Muller, et/ou de l’association Audicrim.

ARTICLE 5 : Données personnelles

Le site ne collecte pas de données personnelles.

ARTICLE 6 : Responsabilité et force majeure

Les sources des informations diffusées sur le site sont réputées fiables.

Toutefois, le site se réserve la faculté d’une non-garantie de la fiabilité des sources. Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif. Ainsi, l’Utilisateur assume seul l’entière responsabilité de l’utilisation des informations et contenu du présent site.

Tout usage du service par l’Utilisateur ayant directement ou indirectement pour conséquence des dommages doit faire l’objet d’une indemnisation au profit du site. La responsabilité du site ne peut être engagée en cas de force majeure ou du fait imprévisible et insurmontable d’un tiers.

ARTICLE 7 : Liens hypertextes

De nombreux liens hypertextes sortants sont présents sur le site, cependant les pages web où mènent ces liens n’engagent en rien la responsabilité de viasocial.fr qui n’a pas le contrôle de ces liens.

L’Utilisateur s’interdit donc à engager la responsabilité du site concernant le contenu et les ressources relatives à ces liens hypertextes sortants.

ARTICLE 8 : Évolution du contrat

Le site se réserve à tout moment le droit de modifier les clauses stipulées dans le présent contrat.

ARTICLE 9 : Durée

La durée du présent contrat est indéterminée. Le contrat produit ses effets à l’égard de l’Utilisateur à compter de l’utilisation du service.

ARTICLE 10 : Droit applicable et juridiction compétente

La législation française s’applique au présent contrat. En cas d’absence de résolution amiable d’un litige né entre les parties, seuls les tribunaux du ressort de la cour d’appel de Paris sont compétents.

  • Vues: 1105